Comment intégrer une école de commerce ?

Pour la poursuite des études après le bac, les formations en écoles de commerce sont très demandées actuellement. D’une part, parce que le secteur est très recruteur, l’emploi salarié a augmenté entre fin 2015 et fin 2016 dans les secteurs du commerce, comme dans l’ensemble des secteurs principalement marchands, d’autre part parce qu’il existe des débouchés dans pratiquement tous les types d’entreprise. Mais comment intégrer une école de commerce avec le bac, après un bac+2 voire plus ? Voici quelques voies à suivre.

Admission école de commerce : les voies les plus connues

La possibilité la plus rapide pour entrer dans une école de commerce est de passer directement par les concours post-bac. Ces concours peuvent être communs à un groupe d’établissements ou propres à une école donnée. Les admissions à ces écoles là se font en général via le portail Admission Post Bac.

Mais, il y a aussi les concours post-prépa qui constituent une excellente alternative dans ce sens. C’est même la principale voie choisie par les candidats à ces écoles. Après donc le bac et 2 années préparatoires, les portes des écoles de commerce sont grandement ouvertes aux futurs professionnels dans le secteur d’activité, via un concours quand même.

Enfin, si vous avez déjà passé deux ou trois années dans l’enseignement supérieur, il est toujours possible d’accéder à une école de commerce via les concours d’admissions parallèles. Ces écoles proposent des formations allant jusqu’au bac+5 voire bac+6.

La particularité des concours communs

On les appelle encore les banques d’épreuves, et ces concours permettent aux candidats de postuler simultanément à plusieurs écoles, à partir du bac jusqu’après un bac+3 ou un bac+4. En effet, des écoles de commerce se regroupent pour organiser des concours écrits communs, une façon de sélectionner les futurs étudiants via un seul examen. Les écrits se déroulent en général le même jour pour les écoles accessibles via une banque d’épreuves, ce qui n’est pas forcement le cas avec les épreuves orales qui sont organisées selon les modalités propres à chaque école.