Préparer le métier de chargé (e) d’affaires après l’obtention du baccalauréat

Après l’obtention du baccalauréat, le choix de la filière d’études post-bac peut s’avérer aussi complexe que la préparation de l’examen, surtout lorsque le bachelier n’a aucune idée du métier qu’il souhaiterait exercer plus tard. Que faire après l’obtention du baccalauréat ?  Vous pouvez intégrer une école de commerce pour devenir plus tard chargé (e) d’affaires. Focus sur la profession.

Les missions de chargé (e) d’affaires

Le/la chargé (e) d’affaires exécute les missions suivantes :

  • Identification des besoins des clients ;
  • Proposition des solutions adéquates ;
  • Suivi de projet ;
  • Fidélisation de la clientèle ;
  • Prospection de nouveaux clients ;
  • Rédaction et négociation de nouveaux contrats, etc.

Après la signature d’un contrat, le/la chargé (e) d’affaires doit veiller à la bonne tenue des projets. Il doit examiner leur faisabilité et leur rentabilité, faire respecter le délai d’exécution, et ce, dans tous les domaines qu’il soit commercial, financier ou technique. C’est lui qui démarche les clients, définit leurs besoins et proposent des solutions adaptées et efficaces, si nécessaire.

Les compétences d’un (e) chargé (e) d’affaires

Le chargé d’affaires doit être doté d’une grande autonomie, polyvalence et d’une connaissance accrue de son secteur d’activité afin de maîtriser la faisabilité des projets. Il doit avoir une bonne capacité rédactionnelle, être diplomate et être un fin négociateur. Il sait créer un climat de confiance avec ses interlocuteurs.

Le chargé d’affaires doit être capable de travailler en équipe, de tenir et diriger des réunions. Très dynamique, il a le sens de l’initiative, de l’écoute et du dialogue. Avoir un sens de la responsabilité pour mener et porter ses collaborateurs est essentiel pour réussir une carrière dans ce sens, tout comme la maîtrise de l’anglais est indispensable.

Comment devient-on chargé (e) d’affaires ?

Le métier de chargé d’affaires est ouvert à plusieurs niveaux de diplôme. Un DUT ou un BTS ndrc (Négociation et Digitalisation de la Relation Client) ou MUC (Management des Unités Commerciales) peut être suffisant. Toutefois, compte tenu de la concurrence sur le marché du travail, une licence voire un master professionnel peut être garant d’une insertion rapide et sécurisée. Toute formation en école de commerce ou d’ingénieur peut conduire au métier.

Combien peut toucher un (e) chargé (e) d’affaires ?

Un débutant au poste perçoit en général entre 2 100 et 2 500 euros par mois. Le salaire mensuel brut d’un (e) chargé (e) d’affaires expérimenté (e) est de 3 600 euros en moyenne. En matière d’évolution de carrière, ce profil commercial peut être amené à diriger une équipe, étendre son rayonnement d’action à l’international. Après plusieurs années, il peut obtenir un poste de directeur commercial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *